Libellés

archives (3) art (2) birdseye (1) brooklynn (1) cadastre (1) cartographe (2) charente (1) diy (1) france (3) graphique (1) histoire (2) humour (1) hydrographie (1) mapbox (1) mercator (1) monde-diplomatique (1) osm (3) papier (1) paris (1) projection (1) satellite (1) stamem (1) tile (1) usa (2)

jeudi 8 août 2013

Carte papier qui zoome en la dépliant

Berlin
Anne Stauche a réalisée projet Map2 (financé par la communauté via KickStarter) qui propose des cartes des villes sous forme papier qui ont la particularité d'être "zoomable" par dépliage...

C'est un peu délicat a comprendre, mais la carte papier est pliée astucieusement (c'est toute l'idée du projet) et permet par dépliage d'agrandir les zones concernées. Ce qui permet de visualiser la ville a différentes échelles de manière "simple".

La carte se présente au départ comme un carré de 10x10 cm, qui propose une vue générale de la ville avec au dos une carte des réseaux publics de transport.
En la dépliant, on obtient une vue 20x20 cm de la ville. Chaque quart est alors encore dépliable permettant d'agrandir la zone (10x10 cm) vers une zone 20x20 cm. Ou de tout déplier pour obtenir une carte complète de 40x40 cm.

Le design de la carte proprement dite est clair, simple et très moderne.

L'idée semble très bonne, dans la pratique je me demande si on a pas a faire au syndrome "tente decathlon" : qui se déplie super facilement mais nécessite une mode d'emploi pour se replier, mais qui sont tout de même un réel progrès par rapport a leurs ancêtres.

Map2 propose pour le moment 2 villes seulement : Londres et Berlin, New-York est en cours de réalisation.

La vidéo qui permet de comprendre le concept

mardi 6 août 2013

Cartographie des stéréotypes

Le designer Yanko Svtetkov (Bulgare) propose sur son blog des "cartes des stéréotypes".
Il présente ainsi des cartes du monde ou de région du monde "vu par..." en se basant sur les stéréotypes communs du pays.
Il a entamé ce travail en 2009, inspiré par la crise et en créant une première carte qui présente chaque pays avec sa réaction face à la crise financière.

Sur le fond, Yanko peut ainsi dénoncer les stéréotypes communs : La Pologne est indique "Plombier" sur la carte '"Vue de France". Mais aussi mettre un peu d'humour dans les cartes.

Toutes ne sont pas totalement réussis mais certaines sont de bonnes trouvailles.


jeudi 1 août 2013

Carte en rouleaux


détails
Amber Rousse a passé 6 mois a réaliser une carte du monde a base de petits rouleaux de papier.
Les montages y sont présentent a l'échelle, ainsi que les principaux courants qui parcourent les océans.

Amber décrit le réalisation somme amusante et méditative (comme la réalisation d'un mandala).

Le résultat est splendide.

Voir le blog de Amber Rousse ou il présente quelques photos de l'avancement de ce projet : "Quilled Map".
Quilled Map de Amber Rousse

lundi 29 juillet 2013

Toutes les rivières des états-unis

All River (Nelson Minar)
Nelson Minar a réalisé une carte des États-unis avec toutes les rivières représentées et uniquement cela : "All River"
Il obtient ainsi une sorte de réseau hydraulique qui ressemble a des veines de sang d'un être vivant.

Nelson a utilisé des données "Open Source" en provenance de service public "National Hydrographic Dataset".
Il a incorporé les données libres dans une base de données PostGIS, il a ensuite calculé un coefficient d'importance par segment (classification de Strahler).
La carte est rendu sous forme vectoriel par un serveur a l'aide d'un programme en Javascript.
En France, ce travail doit être aussi possible car les données proposées par Sandre (l'office en charge de la cartographie des cours d'eau) sont sous une licence libre. Voir BD Carthage.

All River, Nelson Minar (extrait)

vendredi 26 juillet 2013

Un atlas sans nuage

Prototype Cloudless sur la Grande Bretagne
MapBox est une entreprise américaine spécialisée dans la cartographie et particulièrement innovante.
Ils proposent des logiciels et outils pour personnaliser des cartes.

Depuis le printemps derniers, ils travaillent sur un nouveau projet : Cloudless Atlas (Atlas sans nuages), il s'agit de réaliser une infrastructure automatisé pour traiter les images satellites du nouveau programme Landsat 8 pour composer des cartes hautes résolutions sans aucun nuage, par composition.
Ce service devrait être disponible cet été.

Landsat 8 est un programme de photographie satellite de la USGC/NASA qui suit la lignée des précédents Landsat en apportant des améliorations sur la qualité des images. Les programmes Landsat ont commencé il y a 40 ans maintenant.
Landsat 8 réalise une orbite terrestre en 99 minutes et parcourt l'ensemble de la planète tout les 16 jours.
Les données sont disponibles 24h après leur enregistrement. Les images Landsat 8 ont une résolution de 15m.
Les données brutes (photos non traitées) sont toutes disponibles sous licence libre "Public Domain", donc réutilisable par tous pour tout usage.

Le gros inconvénients des photos satellites, c'est que bien souvent il y a des nuages, c'est pourquoi la plupart des vues satellites sans nuages proviennent de l'été, comme on peut le voir avec des services comme Google par exemple ou les zones montagneuses ou polaires sont bien souvent peu couverte en neige.
L'approche classique a jusqu'à présent été de choisir parmi les mosaiques d'images disponible celles sans nuage (ou avec le moins possible) et de les assembler. On obtient a ce moment des effets de bords importants car toutes les images n'ont pas été réaliser aux mêmes moments et avec les saisons les couleurs sont différentes.

MapBox met donc au point un nouveau procédé, basé sur le travail de Chris Loyd, qui permet d'avoir une approche plus fine des images en travaillant au pixel. MapBox prépare donc une série d'outils pour automatiser l'utilisation de ces images hautes résolutions, qui permet de filtrer les images d'une même zone pour recomposer des images unitaires sans nuages.

A coté de ce projet, MapBox réalise aussi Satellite Live, un outils et un processus qui permettra de disposer des images satellites les plus récentes en permanence. Leur objectif étant de proposer un flux moyen de 6h.
Il s'agira d'un service payant.

En outre, le blog MapBox propose 2 tutoriaux pour exploiter les images Landsat soi-même avec des outils libres, dont TillMill (leur propre logiciel opensource) :


mardi 23 juillet 2013

Plan de Turgot Paris, 1736

Détail autour de l'Hôtel Dieu
Le plan du Turgot, réalisé de 1734 à 1736 est une magnifique carte isométrique de Paris réalisée par Louis Bretez à la demande du prévots des marchands de Paris : Michel-Etienne Turgot. Il s'agissait de promouvoir l'image de la ville auprès des élites.

La représentation isométrique est assez novatrice a cette époque et permet de présenter une carte en perspective mais avec tout les éléments à la même échelle.

La cartographe avait reçu une autorisation spéciale pour accéder à tout les lieux de Paris afin de pouvoir établir une représentation exacte.


Cette carte réalisée à l'echelle 1/400 a un format de 3,2m x 2,5m. Ellle a été gravée en 21 planches de cuivre (20 planches de détails et 1 planche générale).

Wikipédia propose les copies des 21 planches en provenance de la librairie universitaire de Kyoto, en très grande qualité.
Le site Geographicus propose une version de moins bonne qualité mais interactive.
Planche n°11 : voir en format original sur wikicommons

samedi 20 juillet 2013

Découvrez Paris comme sur console NES

Brett Camper a créer un rendu 8-bits à partir des données OpenStreetMap.
Totalement inutile, son rendu vous plonge dans un univers inspiré des jeux d'aventures des années 80, mais basé sur des données cartographique réelles.

Il a commencé en 2012 avec New-ork et étend depuis à d'autres villes dans le monde : 8-bits City.

Ci-dessous la carte interactive de Paris, centré sur le Tour Eiffel.

mercredi 17 juillet 2013

Philippe Rekacewicz : cartographe

Europe à géométries variables
Philippe Rekacewicz est un cartographe/géographe français dont j'aime beaucoup le travail et que j'ai découvert dans le journal "Le Monde Diplomatique". Il réalise des cartes expressives et politiques à la main.

Il utilise souvent une projection particulière qui permet de conserver des surfaces a peu près homogènes, mais qui n'est utilisable qu'en dessin (voir la dernière carte en bas : Lois et Homosexualité".

Pour découvrir sa manière de travailler et son approche de la cartographie, je vous recommande quelques documents en ligne :
Et bien sur, son Blog "Vision Cartographique".

Espace Schengen : les indésirables

Varsovie : un rêve, deux cauchemars
Lois et homosexualité (situation en septembre 2012)